Retrouvez la liste des sites partenaires qui soutiennent nos actions.

Nos partenaires santé

LEs étapes du développement du comportement du chien

Avant de ramener chez vous le chien que vous avez adopté, il est important de connaître les toutes premières étapes du développement de son comportement.


Nous voyons souvent grandir nos chiens sans bien connaître ce qui se passe en eux ! Or, ce murissement interne est la clé de bien des connaissances sur le développement de la personnalité de votre chien !


Il faut savoir que la croissance de votre petit bichon est un processus continu :


  • La première étape de ce processus consiste en l’établissement d’un système neurovégétatif fonctionnel qui contrôle l’ensemble de ses fonctions corporelles, sans l’intervention de sa conscience, de sa volonté.
  • La deuxième étape, c’est l’élaboration du système émotionnel et affectif, de l’attachement à l’espèce « chien » et à l’espèce« homme », ainsi qu’à d’autres espèces comme le chat, le lapin, le cochon d’indes.
  • Quant à la troisième étape, c’est l’édification d’un système d’intégration des connaissances et d’interprétation des informations venant de l’environnement. C’est ce qu’on appelle système cognitif, ou « intelligence ».

Si vous imaginez un chien nouveau-né, il est incapable d’assurer sa survie, de maintenir sa température interne. Aveugle bien sûr, il ne se déplace qu’en rampant, est incapable d’éliminer ses excrétions tout seul.


Ceci parce que son développement nerveux est incomplet, parce que les nerfs n’arrivent pas à conduire l’impulsion électrique, sauf ceux qui sont responsables des réflexes de survie, comme téter, orienter le visage vers les tétines, la tête et le corps vers le haut, vers le moindre contact !


Une horloge interne guide la maturation du système nerveux, des glandes, de tout l’organisme. Les cellules nerveuses envoient des prolongements les unes vers les autres, se touchent, forment des points d’accrochage appelés « synapses ». Ces synapses passent de quelques centaines à plus de 10 000 vers 6 à 7 semaines de vie.


C’est un âge important ! Le cerveau a acquis à ce stade la majeure partie de ses compétences électriques adultes.


Mais rien n’est encore joué : ces dizaines de milliers de synapses sont en surnombre, beaucoup vont disparaître.


C’est l’action sélective de l’environnement du chiot qui déterminera la vie ou la mort des synapses, pendant une période cruciale de la vie du jeune chiot…